A la découverte de Claudette Plante.

Logo Dvm Production FaceCanada : Cette semaine, nous vous invitons à découvrir davantage une artiste québécoise qui évolue dans le milieu de la musique country. Claudette Plante a fait la rencontre de David Vincent en octobre dernier lors de son passage au Canada, et est restée très attentive au divers propos qui furent échangés. Claudette Plante chante depuis plusieurs années et compte déjà un opus à sa discographie.

photo PNG pour David VincentNous vous invitons à lire la biographie de Claudette Plante afin de découvrir cette québécoise aux multiples talents.

BIOGRAPHIE DE CLAUDETTE PLANTE

J’ai débutée dans la chanson à l’adolescence, alors que je vivais dans le petit village de Saint-Victor, en plein cœur de la Beauce. Mon père, chanteur et musicien, et moi avions un orchestre que l’on trimbalait dans les mariages, clubs sociaux, anniversaires, clubs de motoneige et festivals de la région. « Il y avait une complicité entre nous deux lorsque nous étions sur scène, une fierté de ce que nous accomplissions l’un pour l’autre. Une complicité d’égal à égal. Nous avons arrêté lorsque je me suis mariée et que j’ai décidé de prendre soin de ma famille.
Après mon mariage, je me suis installée à Lachine. L’aller-retour, jusqu’en Beauce, rend les choses compliquées pour poursuivre mon rêve de faire de la musique. La pause dure plus de 30 ans. Mais ma carrière musicale a repris il y a trois ans, et avec l’aide de mes fils, musiciens.
Mes enfants, Éric et Richard Grenier, tous les deux dans la trentaine, sont aussi dans l’univers musical. Richard a gagné plusieurs concours en tant qu’auteur compositeur interprète; il est aussi professeur de musique ET Éric a collaboré aussi à la réalisation de plusieurs albums. Tout ce temps, pendant ma « retraite » musicale, j’ai donc continuée d’entendre de la musique à la maison. « J’ai finalement compris que je pourrais collaborer avec eux. C’est une passion qui ne s’était jamais vraiment dissipée, qui ne s’est jamais éteinte complètement. L’échange entre le public et moi, ça me nourrit. »
Richard a refait les arrangements de mes chansons. « Il les a passées au collagène, comme j’aime le dire, pour les moderniser et j’ai commencé à composer mes propres chansons aussi.
Au cours des trois dernières années, j’ai participé à quelques festivals, notamment le Festival western de Saint-Tite à trois reprises, aux concours amateurs et aux Prix étoiles Galaxie. Et j’y serai de nouveau cette année.
Le 27 juillet 2013, je me suis permis un retour aux sources en revenant dans mon village de Saint-Victor pour le lancement de mon deuxième album, Le rêve de ma vie. C’est aux 35e Festivités western de Saint-Victor que l’évènement a eu lieu, en hommage à mon père.
« Il y a beaucoup de rêves qui se réalisent présentement. Des choses que j’avais mises de côté il y a longtemps avancent et se concrétisent aujourd’hui.

Ma récompense, c’est de pouvoir travailler avec mes fils après avoir collaborer avec mon père. C’est un privilège de connaître ces deux avenues. Je trouve que c’est un beau défi pour une fin de carrière; de pouvoir me le permettre, c’est une belle réalisation.
Je travaille fort et ça porte fruit car au fond de moi je n’ai jamais cessée d’y croire.

Publicités

Publié le janvier 6, 2014, dans Actualités. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :