Archives Mensuelles: juillet 2013

NEWS : Des angles de vues inédits pour vos clips chez DVM Production

Logo Dvm Production Face Afin d’innover en matière de tournage de clips vidéos, notre opérateur Greg vous propose désormais des angles de vues exceptionnels et inédits grâce à une caméra de nouvelle génération en HD la Gopro Hero 3, qui vous donnera un rendu en haute définition pour des vues aériennes ou sous marines.  Sur demande, nous personnaliserons désormais vos clips avec ce genre de caméra. Elle pourra être montée sur divers supports comme une montgolfière pour les vues aériennes ou sur un drone dirigé depuis à distance. Les angles de vues seront dirigés depuis le sol via un système wifi avec réception sur un moniteur ou un iPhone.  Si vous préférez le statique, nous placerons la  caméra sur un pied pendant 8 heures et ensuite nous accélérons le tout, Effet surprenant garanti.

03_h3_black_camera_inhousing_glamPlus petite, plus légère et 2 fois plus performante.

La HERO3: Black Edition avec connexion Wi-Fi est la caméra GoPro la plus perfectionnée de tous les temps. Aucune dépense n’a été épargnée au cours de son développement, et le résultat est là : une GoPro 30 % plus petite, 25 % plus légère et deux fois plus performante que les modèles précédents. C’est une caméra embarquée et fixable sur tout équipement, étanche à 60 m, capable de capturer des vidéos au champ ultra-large 1440p / 48 ips, 1080p / 60 ips et 720p / 120 ips, ainsi que des photos 12 MP à une vitesse de 30 photos par seconde. La HERO3: Black Edition est la caméra la plus polyvalente au monde. Wi-Fi intégré, compatibilité avec l’App GoPro et télécommande Wi-Fi Remote  : Profitez de notre offre promo découverte du mois d’Août 2013, un Clip Vidéo tourné avec le système Gopro.

Offre promo à  400 Euros.  

Nombre de places limitées, inscrivez-vous rapidement à manager@dvmproduction.com

Découvrez via cette vidéo promotionnelle, les possibilités incroyables de vues

Emilie Bonnet : « Laisse entrer la lumière »

Logo Dvm Production Face France : Nous sommes heureux de vous parler aujourd’hui d’une artiste française qui sera prochainement au coeur de toutes les nouvelles productions radiophoniques à venir et tout particulièrement « SHOW CASE » qui sera produit en 2014 et diffusée à partir de septembre de l’année prochaine.
Unknown-6

Emilie Bonnet vient de sortir un nouvel album en juin dernier, il s’intitule « Laisse entrer la lumière » , il comporte 16 titres originaux et nous ouvre les portes d’un univers très personnel à Emilie Bonnet. Riche culturellement d’une carrière au Japon, Emilie nous emporte en chansons et nous invite dans un voyage, riche en émotions.

Emilie Bonnet, est l’une des tout premières interprètes de Jean-Jacques Goldman, en 1983, avec le titre « J’essaierai d’oublier ».

Découvrez l’entrevue accordée par Emilie Bonnet 

Comment vous êtes-vous rencontrés ?

J’étais l’invitée d’une émission sur RTL avec André Torrent dans laquelle je devais chanter en direct. J’étais en train de me préparer lorsque quelqu’un a frappé à la porte. C’était Jean-Jacques Goldman, qui n’était pas invité ce jour-là. Il était venu exprès pour me voir, car il avait entendu une de mes chansons qui passait à l’antenne et avait “craqué sur ma voix”, selon son expression. Il m’a simplement dit qu’en écoutant ma voix, il m’avait tout de suite écrit une chanson. Il m’a remis le titre « Si tu veux m’essayer », qu’il avait juste fait avec sa guitare et sa merveilleuse voix, et m’a donné son numéro de téléphone pour que je le rappelle si la chanson me plaisait.

Après avoir écouté la chanson avec ma D.A. (directrice artistique), je l’ai rappelé pour lui dire que je souhaitais l’enregistrer. Nous avons répété chez lui, dans sa cave, tous les deux, jusqu’à ce que je sois prête.

Au moment où vous vous êtes rencontrés, Jean-Jacques Goldman était l’ancien chanteur de Tai Phong, il avait sorti deux albums solo et plusieurs titres à succès (« Il suffira d’un signe », « Quand la musique est bonne », « Comme toi », « Au bout de mes rêves »).

Qu’avez-vous ressenti lorsqu’il vous a proposé de travailler avec lui ?

Je ne le connaissais pas lorsqu’il était le chanteur de Taï Phong. Je n’ai entendu parler de lui que lorsqu’il a fait son premier titre en solo. Mais lorsque nous nous sommes vus, sur le coup, ce n’était pas le bon moment pour moi, car je devais chanter en direct quelques minutes après. J’avais tellement le trac que je lui ai à peine répondu. D’ailleurs, il m’a vue une fois avoir un malaise à cause de ce trac que je n’arrivais pas à maîtriser à ce moment-là, derrière un micro, alors que l’on passait tous les deux en direct sur France Inter avec Jean-Louis Foulquier. Il en a été si touché qu’il a attendu un moment avant de pouvoir chanter.

Selon lui, Jean-Jacques Goldman vous aurait écrit « Si tu veux m’essayer », interprétée onze ans plus tard par Florent Pagny, mais comme les paroles vous gênaient, il les a changées en « J’essaierai d’oublier ».

Est-ce la façon dont cela s’est passé ?

Non, le titre « si tu veux m’essayer » ne me gênait pas, mais c’est ma D.A. qui trouvait que cela faisait trop vulgaire avec ma voix éraillée. Elle a donc demandé à Jean-Jacques de changer le titre. Je ne pouvais pas la faire changer d’avis, contrairement à ce que pensait Jean-Jacques, et j’en explique la raison principale dans mon livre. Cela m’a fait tellement mal de ne pas pouvoir dire la vérité à Jean-Jacques, alors que je voyais qu’il était hyper contrarié. D’ailleurs, ma D.A. a aussi refusé le titre qu’avait écrit Didier Barbelivien spécialement pour moi après m’avoir vue sur scène : « Mademoiselle chante le blues ». Elle trouvait que Didier prenait trop d’importance dans ma vie d’artiste et elle ne le voulait pas.

Vous a-t-il expliqué pourquoi la chanson était signée d’un pseudo (« Sweet Memories ») plutôt que sous son nom propre ?

Je ne lui ai jamais posé la question.

Anne-Marie Batailler, la première interprète de Jean-Jacques Goldman, en 1980, a enregistré pas moins de onze chansons (dont « Si tu veux m’essayer »), plusieurs d’entre elles ayant ensuite été enregistrées par JJG (« Bienvenue sur mon boulevard », « Il y a »), ou l’un de ses interprètes (« Comme un tout petit bébé » par Philippe Lavil, « Si tu veux m’essayer » par Florent Pagny).

Vous a-t-il présenté différents titres, avez-vous pu choisir une ou plusieurs chansons qui vous plaisaient ?

Non. Il est venu en me disant qu’il venait de composer « Si tu veux m’essayer » pour moi. Je ne connaissais pas Anne-Marie Batailler.

Connaissez-vous, ou avez-vous connu les premières artistes avec lesquelles JJG a collaboré (la voix féminine de « Slow me again », Jean-Louis Bessis, Catherine Ferry, Elli Medeiros, Danielle Messia, Janick Prévost, Linda Singer, Jane Surrey) ?

Je connais Catherine Ferry car nous avons fait quelques galas ensemble. Jean-Paul Dréau avait écrit une chanson pour moi, « J’veux d’la tendresse », mais comme Janick Prévost la voulait absolument, ma D.A. a demandé à Jean-Paul Dréau de m’en écrire une autre, « Les caves de l’amour ». Danielle Messia était une fille extraordinaire. Nous étions parties faire « La croisière du hit parade ». J’ai même donné des photos à Jean-Jacques qui m’avait demandé si je la connaissais bien, sur lesquelles j’étais avec elle. Il y avait beaucoup de respect entre elle et moi.

Quand le 45 Tours est sorti en 1983, comment s’est passée la promo ?

Ce titre, qui est devenu « J’essaierai d’oublier », passait sans arrêt sur NRJ. J’ai fait des concerts avec Jean-Jacques, mais malheureusement, ma D.A. a fait sortir le disque des bacs peu de mois après, alors que ça démarrait fort. J’en explique la raison dans mon livre.

D’où vient votre timbre de voix si particulier ?

Est-ce que j’ai trop fumé ? Et bien non, je ne fume pas. Dès l’enfance, j’avais cette voix. Les gens étaient interloqués de voir un petit bout de chou, toute blonde, avec une voix si grave. Ma grand-mère espérait que l’on puisse intervenir, mais le médecin avait refusé de tenter quoi que ce soit. Lorsque je suis arrivée à Paris, j’ai voulu prendre des cours de chant chez un professeur de renom. Lorsqu’elle m’a entendue chanter, elle m’a dit que j’avais certainement des nodules sur les cordes vocales et qu’elle pourrait me guérir avec des exercices vocaux bien spécifiques. Au bout de quelques cours, j’ai perdu ma voix, j’étais devenue aphone. Je suis allée voir un spécialiste, qui est resté perplexe, mais m’a demandé d’arrêter ces exercices, même lorsque je retrouverai ma voix. Il m’a expliqué après examen que mon timbre de voix était dû à un problème aux cordes vocales. En effet, elles ne sont pas parallèles comme elles devraient l’être. A certains endroits, elles s’écartent l’une de l’autre sur toute leur longueur. Je voudrais juste rajouter que lorsque j’écoute l’ancienne version de « J’essaierai d’oublier », les ah ah ah ah ah me gênent. J’ai tellement voulu montrer ce que je savais faire (ça, c’est la jeunesse !), que j’ai forcé sur cette phrase musicale. Au fil des années, je m’en suis voulu, car je ne trouvais pas ça très beau. Je n’avais pas besoin de ça, le timbre était là.

Vocalement, on peut vous comparer à Bonnie Tyler, Rod Steward, Janis Joplin ou Bette Middler. Vous étiez une amie proche de Daniel Balavoine, de prestigieux auteurs ou compositeurs (Jean-Jacques Goldman, William Sheller, Jean Fauque, Jean-Paul Dréau, Pierre Delanoë) ont écrit des chansons pour vous. Avez le recul, qu’auriez-vous fait de différent pour connaître le succès auprès du grand public ?

Il m’est impossible de me projeter. J’ai eu de telles souffrances depuis ma naissance que malheureusement, j’ai confondu l’amour que je recherchais tant chez les gens, avec mon métier et ça m’a perdue. Heureusement, je viens de me réveiller après des mois passés à écrire le livre et mon album. J’y parle beaucoup de Daniel Balavoine aussi. Daniel était un ange, un garçon adorable et d’une extrême générosité. C’est aussi un ange à présent.

Vous souvenez-vous de la première fois où vous avez entendu « Si tu veux m’essayer » en 1994 ? Comment avez-vous réagi ?

Lorsque j’ai entendu Florent Pagny, j’ai eu mal dans mon cœur comme lorsque j’ai entendu chanter « Mademoiselle chante le blues » par Patricia Kaas.

En 1986, JJG a écrit un album complet pour Johnny Hallyday, et à partir de 1993, il a écrit plus de 100 titres pour des interprètes aussi divers que Céline Dion, Patrick Fiori, Patricia Kaas, Joe Cocker ou Yannick Noah. Comment avez-vous perçu sa carrière d’auteur-compositeur ?

J’ai toujours été heureuse du succès grandissant de Jean-Jacques, car dans mon cœur, il a toujours été mon ami et est toujours présent. Et il a un tel talent !

Avez-vous gardé contact depuis 1983 ?

Nous nous sommes revus quelque fois, mais vraiment par hasard, et nous étions heureux, bien qu’il ne m’ait jamais pardonnée de ne pas l’avoir suivi dans notre métier. Je lui ai déposé mon livre dans sa boîte aux lettres chez lui il y a quelques jours, en lui marquant bien de le lire afin de me comprendre. J’attends sa réponse.

Vous venez de sortir une autobiographie, « Laisse entrer la lumière ». Quelle place votre rencontre avec JJG occupe-t-elle dans votre livre ? Et dans votre vie ?

Une grande importance. Lisez l’autobiographie, et vous comprendrez. Jean-Jacques est très présent, comme vous pourrez le constater, et je me livre plus facilement dedans. Vous découvrirez beaucoup de choses que je n’ai jamais pu dire jusqu’à présent. L’écriture de ce livre a été ma libération. J’explique à Jean-Jacques la raison qui pour moi était vitale et pour laquelle je ne l’ai jamais suivi.

Vous avez un nouvel album en préparation, qui porte le même titre que votre livre, « Laisse entrer la lumière ». Une chanson, « Sur un acte de naissance », est d’ailleurs disponible en intégralité sur votre site. Avec qui collaborez-vous sur ce nouvel album ?

J’ai composé la plupart des musiques et deux textes. Il y a un titre composé par Gilbert Montagné, un de Léonard Lasry, un de Didier Galibert. Il y a deux versions de « Sur un acte de naissance » ainsi qu’un rap que j’ai fait avec un garçon nommé Ank. Jai mis très longtemps à composer cet album, car je ne voulais que des titres forts. Je n’aime pas le remplissage.

Le titre numéro 7 s’appelle « Si tu veux m’essayer… j’essaierai d’oublier… ». Est-ce un medley des deux versions ?

Oui, c’est un medley. Il y a d’abord une partie de « Si tu veux m’essayer » tout en douceur, suivie d’une partie de « J’essaierai d’oublier » très rock.

Un dernier mot pour les amateurs de Jean-Jacques Goldman qui liront notre entretien ?

Le seul regret que j’ai, c’est que ce monsieur là-haut dans le ciel ne m’ait pas guidée pour écrire ce livre avant. J’embrasse très fort tous les amateurs de ce très talentueux Jean-Jacques.

Source :parler-de-sa-vie.net

L’artiste Québécoise Michelle Romance sur les ondes en Europe.

Logo Dvm Production FaceIl y a quelques semaines, notre amie Michelle Romance sortait un magnifique album intitulé « 1000 Karats » cet album a recu un bel accueil, lors de sa sortie officielle au Québec, cet opus est vendu dans le domaine de la grande distribution chez Archambault, Renaud Bray, Walmart, Amazon mais aussi sous forme digitale sur iTunes.

Michelle-Romance1000caratsCet album de Michelle Romance comporte 14 titres, et il nous est proposé sous un format digipack, ce qui accentue la finition soignée de ce produit intitulé « 1000 Karats ». Ce trésor musical a déjà trouvé sa place auprès du public européen, puisqu’il est entré en rotation radiophonique dans les playlists de la plus grande chaîne de radio Autrichienne, ORF Radio Niederösterreich dans sa version allemande. Nous reviendrons plus en détail très prochainement sur l’actualité de Michelle Romance.

michelle-romance-slide

Promotion Européenne de la Québécoise Véronique Labbé

Logo Dvm Production FaceNous sommes heureux de vous informer que nous avons procédé ce jour à quatre salves d’envois vers les médias radiophoniques concernant l’artiste québécoise Véronique Labbé. La cible médiatique étant les radios de type Country en Europe ainsi que des radios généralistes. L’artiste country vient de sortir un album de 11 titres intitulé « Entre deux murs« . D’ici quelques semaines, nous analyserons les résultats de cette campagne promotionnelle et nous vous en communiquerons les premières retombées.

Copie des documents envoyés vers les partenaires médias.

Un nouveau design pour le site DVM Production

EN BREF : Depuis plusieursLogo Dvm Production Face jours, notre équipe à mis à profit la période estivale pour retravailler complètement le design de nos sites ainsi que les diverses informations qui y figuraient. Dorénavant, davantage de visibilité et d’interactivité, ce qui permettra à nos clients d’être informés en temps réel de toutes nos promotions et diverses actualités. Nous vous souhaitons une agréable visite du site http://www.dvmproduction.com

Cliquer ici pour visiter le nouveau site de DVM Production

Le dernier album de Franck Olivier est désormais disponible.

Logo Dvm Production Face NEWS : Le chanteur Franck Olivier nous confiait récement que la sortie de son prochain album était imminente. Nous avions fait une écoute privée de ce dernier opus, afin d’en déterminer les couleurs et tendances musicales. Très vite, il est apparu que toutes les mélodies étaient soignées musicalement et que l’écriture de certains textes se révélaient riches émotionnellement.

pochette cdVéritablement, c’est un album de grande qualité que Franck Olivier propose à son public en Europe et au Québec. Ce Cd s’intitule « Je ne pense qu’à elles » et contient 12 titres dont une reprise très surprenante en Allemand « Sag Warum ».  Sur le plan émotionel, le chanteur de charme vous interprète une chanson qui deviendra incontournable, pour les amateurs du genre « Quand je suis loin de chez nous » . Enregistré au Studio Blue Dream à Jumet ( Belgique), Franck Olivier à travaillé avec Eric Bonnette, Jean-Michel Panunzio, Pascal Clause, Dominique Vainqueur, Ernest Perry, Rudy Pascal sans oublier son admirable épouse Marcelle Alexis qui placé sa voix sur la partie Choeur de l’album.

Pour davantage d’informations et achat du Cd : Visitez le site http://www.franckolivier.info

banniere franck

Interview au Québec cet automne 2013

Logo Dvm Production Face Dans le cadre de la création d’une nouvelle émission en 2014, David VINCENT enregistrera 3 interviews durant le mois d’Octobre 2013 au Québec. Ces interviews seront incorporées dans le cadre d’une nouvelle production radophonique qui abordera l’actualité artistique sous un ton intime et inédit. Tous les enregistrements de l’émission « Show Case » seront diffusés par les radios partenaires en Belgique, France, Luxembourg, Suisse et Québec.

Logo Show Case

Les artistes québecois qui seraient désireux d’être candidats pour l’enregistrement des entrevues destinées à la future émission « Show Case » peuvent dès à présent faire leur demande à l’adresse manager@dvmproduction.com . Nous ne retiendront que les artistes présentant un univers musical original ( Pas de covers ). Les futurs enregistrements au Canada seront réalisés à Sheerbrooke, Québec et Toronto en Octobre prochains. Les premières radio-diffusions de ces émissions auront lieu courant de l’année 2014. L’équipe de DVM Production travaille déjà très activement à la réalisation de ce futur projet.

Bannières SHOW CASE 2014

SHOW CASE : Une nouvelle production radiophonique pour 2014.

Logo Dvm Production Face  NEWS : Nous sommes heureux de porter à votre connaisance qu’une nouvelle production de notre société se concrétisera à partir du mois de septembre 2013. En effet, nous allons une nouvelle émission radiophonique traitant de l’univers artistique et tout en cherchant également à être éducative pour les artistes qui désirent se lancer dans une auto-production. Cette nouvelle production sera internationale car l’art n’a pas de frontière.

Logo Show Case L’émission « Show Case » recevra les artistes confirmés et débutant pour autant qu’un univers artistique musical puisse présenter une originalité. L’émission sera diffusée en Belgique, Suisse, Luxembourg, France et Québec. Les réalisations s’effetueront par salves de 12 émissions, ce qui permettra de nous adapter à la demande des radios par rapport à l’habillage antenne et design sonore. Cette nouvelle production sera présentée par David VINCENT.

Si nos prévisions se confirment dans le developpement de cette production, nous réaliserons également des capsules interviews filmées selon un format TV devant un fond Chroma Key, ce qui constituera inévitablement un aspect de visibilité supplémentaire pour les artistes. Les artistes désirant pproposer leur candidatures pour les futurs enregistrements peuvent adresser leurs demandes à manager@dvmproduction.com

Bannières SHOW CASE 2014

Portugal on the floor

Logo Dvm Production FaceNous sommes heureux de vous informer que la Compilation « Portugal on the Floor » est désormais disponible à la vente dans les bacs et connaît déjà un beau succès de vente et de téléchargements en Europe, cette compilation estivale vient d’entrer dans le TOP 25 GFK en France, ce qui est de bonne augure pour les semaines à venir.

 Logo-EGT Cette compilation est sortie sous le Label EGT Mastersun qui est très actif dans les sorties de compilations et albums en tout genre en y apportant à chaque fois toute la quintescence de la qualité musicale.

Nous vous invitons à écouter quelques extraits au travers de la publicité sonore radiophonique utilisée actuellement dans la promotion.

39F_1Sxb

Les artistes Québecois en Europe

Logo Dvm Production FacePromouvoir la culture québécoise

Dans le but de bien informer les artistes québécois souhaitant venir prester en Europe, il est important de savoir que la langue française et la culture sont les vecteurs les plus puissants de l’affirmation de l’identité québécoise. À cet égard, les artistes et les créateurs contribuent de façon inestimable à la réputation que le Québec s’est forgée partout dans le monde. La présence importante des artistes, des organismes et des producteurs québécois sur la scène européenne est impressionnante et témoigne de la vitalité culturelle du Québec.

Le continent européen constitue, pour le Québec, le premier marché culturel, et l’on y trouve des avantages indéniables : un réseau de programmateurs expérimentés en mesure de soutenir la diffusion d’oeuvres québécoises et de favoriser les coproductions, des cachets compétitifs, des conditions de pratiques stimulantes et de nombreuses affinités artistiques, ainsi qu’un réseau de conseillers et d’attachés culturels québécois travaillant au sein des représentations du Québec en Europe.

Dans cet environnement de plus en plus compétitif, ces conseillers sont appelés à travailler en réseau avec leurs collègues des grandes capitales culturelles européennes, à innover, à faire circuler l’information stratégique parmi les intervenants du monde culturel et à susciter des possibilités pour les créateurs québécois.

Le gouvernement du Québec, notamment par l’entremise du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) . ainsi que de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), soutient les créateurs québécois dans leurs efforts de développement du marché européen. Dans un contexte compétitif où l’accès aux marchés étrangers se resserre, des stratégies ciblées devront être déployées en matière de mise en marché. C’est pourquoi le Québec continuera de promouvoir ses artistes et ses créateurs en Europe, de développer des liens avec les diffuseurs et les partenaires européens et d’appuyer la participation des artistes québécois aux réseaux culturels européens de création.

Liens Utiles :    http://www.calq.gouv.qc.ca/  &  http://www.sodec.gouv.qc.ca/fr/home