Archives Mensuelles: juin 2014

A la découverte de Thierry Brenner

Logo Dvm Production Face Un auteur en phase avec son époque.

Thierry Brenner est un auteur-parolier, et accessoirement mélodiste, il s’adapte à toutes les époques, polyvalent de la rime, il apprécie de travailler avec des équipes sérieuses en charge d’un catalogue, et des interprètes de qualité .

Thierry compte de nombreuses années d’expérience dont 19 à titre professionnel d’auteur, il est sociétaire de la Sacem, et affilié à l’Agessa et l’Ircec. Son catalogue contient plus de 2200 textes dont près d’un millier mis en musique, qui produisent des droits. Il a participation à une centaine d’albums, singles, compils, Livrettiste et parolier d’une comédie musicale : « Van Gogh, le Talent insolent »

10472184_10152504723834443_512093572_nQuestions à Thierry Brenner :

Quelles sont les qualités d’un bon auteur ?

Les qualités d’un auteur : Un auteur efficace est un auteur qui sait écouter ce que recherche un artiste . Il doit savoir poser les bonnes questions, faire preuve de psychologie et d’empathie, et ne pas juger les artistes mais faire l’effort de les comprendre pour retranscrire leurs désirs .

Quels sont vos thèmes de prédilection ?

Mes thèmes de prédilection : La vie, l’amour inconditionnel, les épreuves de l’existence, l’au-delà, et en général ce qui peut tirer l’être humain vers le haut , sans oublier l’humour qu’il faut cultiver sans modération .
Chanteurs qui m’interprètent déjà : Cindy Sander, Claude Schuh, Denis Simon, Bruno Broglé et d’autres que DVM soutient déjà depuis quelque temps comme David Swann, Kathy Arel et le petit dernier « Rémy Verdier » très prometteur.

Vous êtes de quelle région ?

Je vis aujourd’hui dans le Poitou après avoir passé 43 années de ma vie dans ma région natale L’Alsace .

Pourquoi avoir choisi DVM Production pour proposer vos services d’auteur ?

Pourquoi DVM, car DVM est un label à qualité humaine, on fait passer le coeur avant le profit, et on ressent cette générosité au travers les actions menées par David Vincent et toute son équipe, pour faire découvrir au plus grand nombre de gens, des talents qu’ils accompagnent sur les chemins du succès .

 

Vous êtes artiste et à la recherche d’un auteur, d’un compositeur , n’hésitez plus et contactez-nous et nous vous mettrons en contact avec des personnes sérieuses et professionnelles.

 

Pour contacter Thierry Brenner : Choupillart@aol.com
Publicités

YouTube ou la dictature de l’argent

Logo Dvm Production FaceYouTube va bloquer les contenus des artistes qui refuseront YouTube Music Pass

L’offre payante de YouTube arrive, mais elle va faire grincer des dents

YouTube s’apprête à lancer YouTube Music Pass, un nouveau service de streaming de contenu audio et vidéo payant et sans publicité. Il permettra de regarder et de télécharger de la musique et des clips sur son mobile, sa tablette ou son ordinateur.

Le contenu proposé sera issu de YouTube mais une condition de l’offre pourrait mener à la disparition de très nombreux contenus actuellement présents sur YouTube. En effet, les artistes qui refuseront de rendre leur contenu accessible sur YouTube Music Pass verront toutes leurs vidéos bloquées sur YouTube.

thumb640x320_reflectedImage-(4)---CopyYouTube n’est plus un symbole de liberté ?

Cette décision est assumée par YouTube, mais ne plaît évidement pas aux petits labels et aux artistes indépendants, qui se voient embarqués de force dans ce service payant, alors que la publication sur YouTube est depuis toujours un symbole d’accès gratuit pour les internautes. Si les artistes refusent de faire partie du catalogue payant, ils disparaîtront donc du catalogue gratuit.

On risque de reparler de cette affaire très bientôt puisque YouTube Music Pass devrait être lancé en test dans les tous prochains jours.

Reste aux internautes de boycotter le site de streaming Youtube et de privilégier d’autres sites alternatifs comme Dailymotion, Viméo, Wat tv et autres

Source : The Guardian

Michelle Romance progresse en Russie

Logo Dvm Production Face Une québécoise Sur Rutube et VKontakt

Depuis plusieurs semaines, l’artiste québécoise Michelle Romance est en ligne sur certains sites de streaming en Russie.

Michelle-Romance1000caratsLe titre « Le pont du peace and love » extrait de l’album « 1000 Carats » qui a été réalisé simultanément en Europe et au Canada, semble susciter un certain intérêt auprès de la population moscovite et une campagne est actuellement en cours afin de favoriser l’afflux de personnes qui viendront visionner le clip et découvrir l’artiste québécoise Michelle Romance.

Cliquer sur l’affiche pour visionner le clip

10433905_10204055168802694_2032977907987885465_n

 

DVM Production en tournage à Laon

Logo Dvm Production FaceLa « montagne couronnée » comme lieu de tournage

C’est ce samedi 14 Juin 2014 que notre équipe sera à Laon pour le tournage du clip officiel du titre DISCO de David Swann.

david-swann-150x150David Swann dont le premier clip « Exquise marquise » avait cartonné, remet ça et désire mettre en image le titre DISCO, un titre festif qui est en soi une invitation à la fête.

Le tournage prévoit des plans séquence sur la « Montagne couronnée » à Laon mais aussi des plans intérieurs dans une discothèque de la ville.

Une invitation à tous est lancée, si vous désirez apparaître dans le prochain clip de David Swann. Rendez-vous à tous est donné à la discothèque « Les Marches »

 

10372880_894439327238004_793884241962985192_o

Reportages en Normandie pour DVM Production

Logo Dvm Production FaceUn évènement mondial

Entre le 5 juin et le 10 juin 2014, une partie de l’équipe de DVM Production était en Normandie pour les commémorations du 70 ème anniversaire du débarquement des forces alliés le 6 juin 1944.

Une partie de notre équipe a pris en charge un groupe de 50 touristes québécois en provenance de Montréal, et ainsi leur faire visiter les grands lieux de l’Histoire de Normandie, les cérémonies mais aussi la rencontre avec les vétérans de la secondes guerre mondiale.

10321200_10204031346887161_4416246968677812992_oLes indiens Comanches en Normandie.

Notre équipe a réalisé deux reportages originaux à destination des TV’s et WebTV’s, le premier relate l’aventure des indiens Comanches incorporé dans l’armée américaine pour coder les transmissions dans une langue que seuls les amérindiens pouvaient comprendre, on les appelait « les codes talkers ». Nous avons eu le privilège de rencontrer 18 membres des familles des Indiens Comanches qui ont participé à ce conflit.

10369055_10204031345927137_3122458059531777841_o-2 En présence de l’Ambassadeur des Etats-Unis en France , nous avons pu rencontrer Charles Norman Shay d’origine indienne et qui est l’un des rares survivants de la terrible plage d’Omaha Beach surnommé à juste titre Omaha la sanglante. Charles Norman shah, nous a conté le récit de son débarquement en Normandie. « J’étais dans le 16 ème régiment d’infanterie nous avons débarqué sur la plage d’Omaha dans le secteur de « Big Red One » et il y eut beaucoup d’homme tués lorsque la passerelle de mon bateau de débarquement s’est posée. J’ai sauté, j’avais de l’eau jusqu’à la poitrine et j’ai vu encore beaucoup d’hommes se noyer à cause du poids de leur équipement. C’était chacun pour soi, il fallait arriver jusqu’à la digue en dehors des lignes de tir. J’y suis arrivé et commencé à venir en aide aux blessés. Il y avait des hommes qui saignaient et je leur ai mis des pansements, des garrots, et je leur ai donné de la morphine si c’était nécessaire. A mesure que la mer montait, j’ai tiré des blessés en dehors de l’Eau froide, sachant que sans secours ils ne pouvaient posa s’en sortir. J’y suis retourné, je ne sais combien de fois malgré les tirs des fusils allemands. Mais au bout d’un certains temps j’étais tellement épuisé pour recommencer. Après un moment de répit, je suis reparti dans l’eau quand la mer était haute, nos bottes trempaient dans l’eau ensanglantée »

10285088_10204031362407549_6502699964243172612_oNous avons aussi rencontré sur la plage d’Omaha Eric Rackam qui nous fît un autre récit d’époque : « Le premier Stuka est venu de l’Ouest et a commencé à nous mitrailler dans l’eau. Or nous étions chargés d’un tas d’obus d’artillerie. C’est là que j’ai vraiment ressenti la peur. Fred et moi avons plongé dans le sens opposé à l’approche de l’avion et nous nous sommes accrochés désespérés. Heureusement, rien ne nous est arrivé alors nous sommes remontés à bord. Si nous avions été touchés, les obus auraient explosé et tout aurait été fini pour nous. Mais d’une certaine manière nous étions mieux dans l’eau »

Notre deuxième reportage était axé sur l’énorme et émouvante reconstitution de la parade de la libération dans les rues de Bayeux. Plus de 300 véhicules d’époque pour un évènement historique, la population est venue en grande affluence en gage de reconnaissance éternelle à l’encontre de nos libérateurs.