La vie d’un grand photographe : Roland de Québec. . .

Logo Dvm Production Face C’est en Octobre dernier que David Vincent répondait à l’invitation du Producteur Québécois Guy Lapointe qui lui présenta Mr Roland Lachance le photographe des stars connu sous le nom de Roland de Québec.

1382929_10202321557503495_1821796534_nC’est un privilège pour nous aujourd’hui de vous présenter cet homme de l’ombre qui a réalisé les plus grandes photographies de Stars, et ainsi vous faire découvrir l’homme talentueux qu’il est et la légende qu’il représente au Québec.

Jackie KennedyIl s’appelle Roland Lachance. Pendant l’EXPO 67 à Montréal, Jackie Kennedy, veuve du président américain John Kennedy assassiné en 1963, visitait un pavillon et une meute de journalistes et photographes, dont Roland Lachance, l’attendaient. Dans le pavillon qu’elle visitait, elle devait entrer dans une pièce pas très grande et il était évident que tout ce beau monde ne pouvait entrer avec elle. Elle a alors choisi le seul photographe qui était autorisé à entrer avec elle et sa délégation : « The short one ». Bien que Roland Lachance soit devenu un très grand photographe, il est petit physiquement. « The short one », c’était lui. Il a pu prendre une belle photo de l’ex-première Dame des États-Unis que l’on peut voir chez lui ainsi que dans ce reportage.

C’est monsieur Roland Lachance, le grand photographe « Roland de Québec « . Pendant sa longue carrière, il a photographié un grand nombre de vedettes d’ici et d’ailleurs dans le monde.

Édit PiafA ses débuts dans les années 1950, il s’est présenté un soir au Cabaret La Page Blanche sur la rue Saint-Jean dont Gérard Thibault était propriétaire. C’est ce dernier qui l’avait incité à aller à cet endroit. Une grande chanteuse de renommée mondiale y donnait un spectacle de chant, la grande ÉDITH PIAF. Gérard Thibault avait prévenu monsieur Lachance que cette chanteuse n’était pas très sympathique. C’était environ 5 minutes avant le début de son spectacle. Il a frappé à sa porte et elle a ouvert toute choquée, car elle faisait ses vocalises avant son spectacle. Elle lui a dit : « Vous me dérangez ». Il lui a dit tout doucement, j’ai 16 ans et je veux vous prendre en photo. Elle lui a dit : « Vous avez un sacré culot, Monsieur ». Elle l’a ensuite regardé quelques secondes dans les yeux en le fixant alors qu’elle était enragée et elle lui a dit : « Prenez-la donc votre photo, vous avez l’air tellement naïf ».

P1000144_(2)Vous avez connu des gens qui ont commencé au bas de l’échelle, c’est le cas de Roland Lachance. Il a commencé à prendre des photos alors qu’il était encore tout jeune. Il s’est acheté un petit « kodak » comme on disait à l’époque et son père lui avait acheté un agrandisseur. Il allait au Patro, endroit où un photographe venait prendre des photos. Il travaillait pour lui tout en allant à l’école. Il allait chercher des rouleaux de film dans les tabagies et il aidait le photographe dans sa chambre noire. La femme du photographe est tombée malade et il a pris sa place, ce qui lui a permis d’en apprendre davantage. Il a tout appris par lui-même. Il a aussi travaillé pour le studio Paul Audet à Québec, l’un des gros studios de l’époque qui a entre autres fait des photos de Maurice Duplessis, du Cardinal Villeneuve. Ce studio servait d’école et il fallait payer pour y travailler. La seule école de photographie se trouvait à Trois-Rivières, mais il ne l’a jamais fréquentée.

P1000134_(2)Dans la vingtaine, on lui a conseillé d’aller à Montréal, ce qu’il a fait. Il est revenu à Québec en 1980 suite au décès de son père. À Montréal, il a photographié toutes les vedettes qui y venaient. Il a fait suer les autres photographes, car il passait avant tout le monde, car il avait été le seul à photographier Édith Piaf. Il a travaillé beaucoup dans les clubs de nuit, y photographiant les danseuses et les vedettes du temps. Il a photographié Claude Blanchard, Denise Filiatreault, Michel Louvain à ses débuts, etc. Ce dernier est toujours dans le métier, tout comme Roland Lachance. A Montréal, il avait un studio rue Ste-Catherine. Les vedettes y venaient pour se faire photographier.
De retour à Québec, il a travaillé pour le cirque Gatini. Il photographiait les enfants avec un clown et il vendait ses photos à la sortie du spectacle. Il est allé en Floride 15 ans en hiver pour y photographier les vedettes en vacances et il vendait ses photos aux journaux de vedettes. Comme un docteur qui soigne tout le monde, il photographiait tout le monde, que ce soit un Hells, un policier, René Lévesque, etc. Il a pris les premières photos de Ginette Reno alors qu’elle n’était pas encore connue.
Ce n’était pas toujours facile de prendre certaines vedettes en photos. Le gérant de Patricia Kass refusait qu’il la prenne en photos. Patiemment, il a attendu Patricia et il lui a demandé de la prendre en photos. Elle lui a dit : « avec plaisir, Monsieur « .
Marion Cotillard a interprété le rôle de Piaf dans un récent film sur sa vie. Roland Lachance l’a rencontrée et il lui a montré la fameuse photo qu’il avait prise de Piaf. Il lui a aussi montré certaines des photos de vedettes prises au cours de sa carrière. Il a réussi à la prendre en photos et il s’est même fait photographier avec elle. Elle lui a dit : »C’est un honneur pour moi ».
C’est sa photo en compagnie de Marion Cotillard laquelle a interprété le rôle d’Édith Piaf dans un film.

Un jour, il a croisé sur son chemin Arielle Dombasle. Elle ne voulait pas se laisser photographier, prétendant ne pas être maquillée. Il lui a dit, la même chose m’est arrivée avec Piaf et elle a aussitôt accepté après avoir entendu l’histoire.
Il a photographié la Gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean, la Reine d’Angleterre avec qui il a jasé 15 minutes. J’ai d’ailleurs vu sur un mur de son appartement une correspondance venant de Buckingham Palace. Il a photographié Angelina Jolie dans un restaurant du Vieux-Québec, Mig Jager, et tous ceux et celles que vous pouvez imaginer, que ce soit de Gaulle, Félix Leclerc.

actualite2Céline Dion occupe une place de choix chez lui, une grande photo en sa compagnie en témoigne. Il a beaucoup d’affection pour Céline et aussi pour René qu’il connaît depuis encore plus longtemps.

Céline a beaucoup d’affection pour ce grand photographe.
C’est la comédienne Amanda Alarie qui a interprété le rôle de Maman Plouffe dans le téléroman québécois « La Famille Plouffe  » dans les premiers temps de notre télévision. Ce téléroman est l’oeuvre de Roger Lemelin.

Évidemment, bien qu’il travaille encore régulièrement et qu’il soit en grande forme, il a 76 ans. Il a donc connu toute l’évolution de la photographie de son premier appareil dont j’ai pris une photo jusqu’à la nouvelle technologie numérique. Je lui ai demandé ce qu’il prévoyait comme évolution dans la photographie. Selon lui, ce sont surtout des gadgets qui viennent améliorer la photographie. Roland Lachance a été le photographe officiel des Fêtes du 400e de Québec en 2008. Ses photos ont été exposées tout l’été au Pavillon du 400e et il en a vendu un bon nombre à la fin. Un livre sur lui a été édité pour les Fêtes du 400e de Québec « 400 flashs » pour 400 photos. Lorsqu’il a présenté son livre à Montréal, les journalistes locaux lui ont demandé pourquoi il avait quitté Montréal en 1980. Il leur a répondu qu’il était venu prendre sa formation ici. Il leur a mentionné qu’à Québec, il était le Roi et tous ont applaudi.

Il se fait dire souvent que sa carrière a été sensationnelle. Je crois pour ma part que son appartement pourrait être transformé en musée lorsqu’il accrochera ses patins, dans bien des années.

Tout le monde connaît Nana Mouskouri. J’ai été content d’apprendre que Roland Lachance l’avait photographiée, d’autant plus qu’elle a toujours été ma chanteuse préférée.

Monsieur Lachance n’a pas photographié que des artistes. Monsieur René Lévesque a été le premier ministre du Québec de 1976 à 1985.

Le Président de la France Charles de Gaulle lors de son historique voyage au Québec en 1967, l’unique Elvis Presley, le grand joueur de hockey Maurice Richard ainsi que le chanteur populaire Michel Louvain qui poursuit encore sa carrière avec succès ont un jour été dans l’oeil de la caméra de monsieur Lachance.

Un trio du tonnerre à l’époque soit le grand Félix Leclerc, Robert Charlebois et Gilles Vigneault. Le premier est décédé et les deux autres poursuivent toujours leur carrière.

Crédit photo : André Bellefleur , Normand Bellefeuille et Roland Lachance & Source : mensuel.ca
Publicités

Publié le janvier 11, 2014, dans Actualités. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. vraiment je suis heureuse pour votre carrière MR. LACHANCE car c est vrai que vous êtes le roi en photos ainsi que la rapidité de vos services c est vraiment extraordinaire ce que vous faite comme travaille et tous le coté humain que vous y mettez , c est pas donné a tous le monde , je vous souhaite encore plusieurs années a vous amuser car vous ne travailler pas lorsque vous faites vos photos vous vous amuser et c est souvent ça la recette gagnante . bravo a vousDAVID VINCENT pour ce magnifique reportage car c est vraiment
    l image de MR.LACHANCE , VOUS ÊTES FORMIDABLE MERCI XXX

  2. Félicitation Monsieur Roland , donc j’ai eu le privilège de vous côtoyer assez souvent étant l’amie de Sylvie Daigle ayant participé à de nombreuses activités avec elle et cette dernière en votre compagnie à la Bourgeoise… Merci pour les moments agréable et vos belles photos. Lauraine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :