Nuit de l’accordéon à Tournai

Mélanie De Biasio sera à Tournai ce 24 mars après-midi.

 

Mélanie De Biasio sera à Tournai ce 24 mars après-midi.

 

TOURNAI – Afin de soutenir la prochaine Nuit de l’Accordéon, les organisateurs invitent le public au concert de Mélanie De Biasio, ce dimanche.

 

Son deuxième album, «No Deal», vient d’être présenté au public et déjà, sa voix tissée de jazz séduit les ondes. Elle s’habille de blues, de silence, avec des nuances fruitées qui traversent un paysage d’émotions.

Bientôt le 10 mai

«Il y a, au cœur des chansons de Mélanie, un souffle, une liberté semblables à de l’eau, à une goutte d’eau qui nous submerge, souligne Pierre Dailly qui a côtoyé l’artiste voici une quinzaine d’années. Alors, redisons-le encore, nous en sommes sûrs : il y a de l’accordéon dans cette voix-là.» Puisqu’il est, comme elle, originaire de Charleroi, l’un des artisans de la fête printanière prévue le 10 mai n’a pas oublié les répétitions des étudiants, contemporains de ses enfants, dans une cave de Marcinelle. «Leur premier groupe s’appelait Miele, puis ils ont fondé Gloubi-Boulga, au temps du lycée. Mélanie est une chanteuse et musicienne perfectionniste. Issue d’une famille baignée de partitions, elle ne cesse de chercher plus loin, pour aller au plus juste. La puissance de sa voix surprend.»

Mélanie De Biasio sera sur la scène du Conservatoire de Tournai, dans quelques jours, en compagnie de Samuel Gertsmans (contrebasse) et Pascal Mohy (piano). Et l’accordéon? Les responsables de l’événement l’affirment : la filiation sera bien là, entre les pages et les silences.«D’autres approches de la fête peuvent annoncer la prochaine Nuit, poursuit Pierre Dailly. Mélanie joue de la flûte traversière, elle privilégie la pureté du son, de la voix, avec une impressionnante énergie. Le lieu choisi convient à un concert intimiste, proche des gens.»

En préambule à cette rencontre étonnante, c’est un duo qui ouvrira l’après-midi du 24 mars. Sandrine Questier et Hélène Becq, dès 15h30, emmèneront le public dans une traversée de chansons françaises. Les deux lutines tournaisiennes ont travaillé le répertoire qu’elles arrosent de leurs parfums joyeusement printaniers. Tantôt espiègles, tantôt graves, elles offrent d’excellents moments qui rassemblent les générations. Et la vie va.

Publicités

Publié le mars 22, 2013, dans Actualités. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :